2022-02-01

L’avocat sis à Varsovie, Tomasz Wilinski, avec le soutien du Comité de gestion de crise (CGC), a déposé une plainte contre Loukachenko et des représentants de différentes structures de sécurité bélarussiennes auprès de la Cour pénale internationale, à La Haye.

La plainte contient un fondement juridique exposé sur 160 pages et 40 000 pages de documents en annexe. La plainte a été portée au nom d’un grand nombre de citoyens bélarussiens, dont le dirigeant du CGC, Pavel Latouchka. Dans cette plainte, le cabinet d’avocats Wilinski demande au procureur de la Cour pénale internationale de La Haye d’ouvrir une enquête. La plainte désigne en tant que suspects, outre Alexandre Loukachenko, le président du KGB Ivan Tsertsel, le commandant des troupes intérieures du Bélarus Mikalai Karpiankou et d’autres responsables des forces de sécurité.

Selon Pavel Latouchka, « avant même une condamnation, la Cour pénale internationale, ayant analysé les documents soumis, a le droit de délivrer un mandat d’arrêt et d’inscrire les représentants du régime sur la liste des personnes recherchées par Interpol ».

Fin décembre 2021, Me Tomasz Wilinski a déjà déposé une plainte similaire auprès du parquet national polonais pour suspicion de crime de génocide et de crimes contre l’humanité commis par Alexandre Loukachenko et ses complices.