2022-02-02
Photo à titre d’illustration.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la République du Bélarus, Anatol Hlaz, a déclaré qu’on n’envisageait pas l’ouverture de bureaux de vote à l’étranger pour le référendum constitutionnel prévu en février. Pour justifier cette décision, ce dernier a invoqué le manque de personnel dans certaines ambassades et l’épidémie de coronavirus. En outre, M. Hlaz a invité les Bélarussiens de l’étranger à venir voter à l’endroit où ils sont inscrits au Bélarus.

Selon diverses estimations, jusqu’à un demi-million de citoyens bélarussiens, dont la plupart ont le droit de vote, vivent à l’étranger.
Le représentant spécial de Svetlana Tikhanovskaïa pour les élections, Aliaksandr Chlyk, estime que le refus d’ouvrir des bureaux de vote à l’étranger limite dans la pratique les possibilités pour les citoyens du Bélarus d’exercer leurs droits.

Lors de la présidentielle de 2020, les résultats des sondages à la sortie des bureaux de vote à l’étranger étaient radicalement différents des résultats officiels. En outre, selon des défenseurs des droits humains et des observateurs, il était plus difficile de truquer les résultats des élections dans les ambassades qu’au Bélarus même.