2021-08-03
Marya Kalesnikava.

Marya Kalesnikava, incarcérée un centre de détention provisoire à Minsk, s’est vu proposer de s’exprimer sur la chaîne nationale avec une interview similaire à celle donnée par l’ancien rédacteur en chef de la chaîne Telegram NEXTA, Raman Pratassevich. Kalesnikava l’a annoncé dans une interview pour la chaîne de télévision « Dozhd ».

Marya a ajouté qu’elle accepterait d’être filmée à condition qu’elle révèle « la vérité choquante sur son enlèvement, l’enquête et l’anarchie en prison ». Après sa réponse, les chaînes de télévision d’État ont abandonné leurs tentatives de l’interviewer. L’opposante a également refusé d’écrire une demande de recours grâcieux.

« Ils ne cessent de mentir. Ne pas croire, ne pas avoir peur, ne rien demander et continuer de rire – c’est mon principe de communication avec eux », a expliqué Kalesnikava.

Marya est membre du Présidium du Conseil de coordination de l’opposition bélarussienne et ancienne coordinatrice du siège de l’ancien candidat à la présidence, Viktar Babaryka. Elle est en prison depuis l’automne 2020. L’opposante a été arrêtée après son enlèvement et une tentative d’expulsion du Bélarus en septembre de l’année dernière, mais elle a déchiré son passeport à la frontière.

Elle est accusée d’un complot en vue de s’emparer du pouvoir de l’État par des moyens inconstitutionnels et de la création d’un groupe extrémiste. Le procès de Marya Kalesnikava et de l’avocat Maksim Znak débutera le 4 juillet. Ils risquent jusqu’à 12 ans de prison.