2022-08-11

Suite aux résultats de la conférence « Le Nouveau Bélarus », tenue à Vilnius les 8 et 9 août, Sviatlana Tsikhanouskaya a annoncé la décision de créer Le Cabinet de transition uni, un « organe exécutif collectif », dont les objectifs seront :

  • Défendre l’indépendance et la souveraineté de la République du Bélarus, représenter les intérêts nationaux du Bélarus. Procéder à la libération effective du Bélarus.
  • Rétablir la constitutionnalité et la légalité.
  • Élaborer et mettre en œuvre des mesures pour en finir avec à l’usurpation de pouvoir, assurer la transition du pouvoir de la dictature à la démocratie, créer les conditions pour la tenue des élections justes et libres.
  • Développer et mettre en œuvre les solutions nécessaires pour parvenir à un changement démocratique au Bélarus.

Les activités du cabinet doivent mener à l’élargissement de tous les prisonniers politiques.

Pour une durée de 6 mois, elle a nommé les premiers responsables : Pavel Latouchka (représentant du Cabinet chargé de la transition démocratique), Aliaksandr Azarau (représentant du Cabinet chargé du rétablissement de la légalité), Valeryi Kavaleuski (représentant du Cabinet chargé des affaires étrangères) et Valeryi Sakhachtchyk (représentant du Cabinet chargé de la défense et de la sécurité nationale).

Tsikhanouskaya a noté que le Cabinet s’élargirait et de nouvelles candidatures seraient approuver par le Conseil de coordination. La leader du Bélarus démocratique a souligné que le mouvement avait besoin d’une plus grande représentation féminine. « Ce sont les femmes qui ont rendu le changement possible », a-t-elle déclaré.

Le comité d’organisation de la conférence a aussi adopté une déclaration sur les objectifs et les valeurs de notre mouvement commun, une déclaration de soutien à l’Ukraine et contre la campagne anti-polonaise du régime, ainsi que le code d’éthique des forces démocratiques.

Sviatlana Tsikhanouskaya a annoncé le lancement de l’application du Bélarus numérique en automne et la réforme du Conseil de coordination en septembre. D’ici octobre, elle promet de dévoiler les étapes de la réalisation du plan d’aide de trois milliards fourni par l’UE, et d’ici novembre, elle présentera le projet de réformes économiques et juridiques.