2021-12-21
Safiya Sapeha. Photo : réseaux sociaux.

La citoyenne russe Safiya Sapeha, qui a été arrêtée avec le journaliste Raman Pratasevitch après le spectaculaire atterrissage forcé à Minsk d’un avion de ligne Ryanair, doit faire face aux dernières accusations. Elle encourt une peine de prison de six ans en vertu de sept articles pénaux relatifs aux manifestations au Bélarus, notamment pour « incitation à la haine et menaces contre agents des forces de l’ordre ». A présent, Safiya est assignée à résidence dans un logement familial à Lida. Selon ses proches, la jeune femme a adressé une demande de grâce à Alexandre Loukachenko.

Safiya Sapeha et Raman Pratasevitch ont été interpellés le 23 mai après que les autorités bélarussiennes ont fait atterrir de force un avion de Ryanair sur un vol Athènes-Vilnius. Après l’arrestation des deux jeunes gens, des vidéos de leurs « aveux » ont été diffusées. Dans la vidéo, Safiya Sapeha a dit qu’elle rédigeait pour une chaîne de Telegram le « Livre noir du Bélarus » qui publie les données personnelles des agents des forces de sécurité bélarussiennes impliqués dans des exactions contre les manifestants.

Инцидент с лайнером Ryanair вызвал бурную реакцию стран Запада. Страны Евросоюза, США, Канада и Великобритания приняли санкции против Беларуси и запретили беларусским авиакомпаниям полеты в ЕС.

Non classé