2021-08-05
Camp pour prisonniers politiques près de Sloutsk. 2020

La chaîne de télévision CNN a diffusé un reportage sur le prétendu camp de prisonniers politiques au Bélarus.

Le camp est situé dans une forêt à environ une heure de route de Minsk, près du village de Novakolassava, sur le site d’une ancienne installation de stockage de missiles soviétiques. La superficie du camp est de plus de 80 hectares. Une clôture électrifiée à trois niveaux et de nouvelles caméras vidéo ont été installées le long du périmètre de l’installation. Le camp a des gardes militaires et un panneau d’interdiction d’entrée. Il y a des baraquements rénovés à l’intérieur du camp, avec des barreaux et des vitres réfléchissantes aux fenêtres. Les habitants de Novakolassava qualifient le site de « camp ».

Les journalistes n’ont pas réussi à accéder à l’intérieur du camp, ils ne peuvent donc pas affirmer que le camp a déjà hébergé des personnes, et la chaîne de télévision n’a pas trouvé de preuves directes que le bâtiment était utilisé comme camp.

L’année dernière, on a appris la construction d’un autre camp – près de Sloutsk. Le vice-ministre de l’Intérieur Mikalaï Karpiankow l’a qualifié de « camp pour individus à la langue particulièrement acérée ». Ce camp n’a pas été utilisé activement : les détenus ont commencé à y être amenés le 12 août 2020, mais le 15 août, les prisonniers ont été libérés, et le camp a été liquidé en quelques jours.

Les opposants bélarussiens ont exprimé leurs craintes que le régime de Loukachenko ne procède à des arrestations massives le 9 août, date anniversaire des manifestations. Ainsi, dans le centre de détention de la rue Akrestsina à Minsk, les cellules sont libérées pour le week-end : les prisonniers sont transférés dans d’autres prisons.