2022-09-11
Image d’archives, octobre 2020. Source : Nacha Niva

Le Centre de défense des droits humains Viasna rapporte que, en août 2022, au moins 98 personnes, dont 19 femmes, ont été condamnées dans des affaires politiques.

Plus de la moitié des condamnations a été prononcée au titre des « articles de diffamation » concernant la « calomnie » contre les fonctionnaires d’État. Les militants des droits humains insistent depuis longtemps pour que de tels articles soient retirés du Code pénal.

Pas un seul acquittement n’a été prononcé par les tribunaux. 63 personnes ont été condamnées à un total de 223 ans et 10 mois de prison. Les 35 autres ont été condamnées à une peine de travail correctionnel. En guise de peine supplémentaire, le tribunal a ordonné à 11 personnes de payer des amendes d’un montant total équivalent à 35 500 euros.

Selon Viasna, au 1er septembre 2022, il y avait 1 326 prisonniers politiques dans les prisons bélarussiennes.