2021-09-17
Tombe de Raman Bandarenka.

L’affaire pénale du meurtre de Raman Bandarenka, battu par les associés de Loukachenko sur la Place du Changement, a été suspendue. La raison officielle est l’impossibilité d’identifier l’auteur des faits.

L’affaire a été ouverte pour les faits de blessures corporelles graves qui ont causé le décès du jeune-homme. La tragédie a eu lieu en novembre 2020. Raman Bandarenka a été interpellé sur la Place des Changements suite à l’altercation avec des individus en train d’enlever l’un des symboles du changement – les rubans blanc-rouge-blanc. Quelques heures plus tard après avoir été passé à tabac, Raman a été transporté du commissariat à l’unité de soins intensifs où il a succombé à ses blessures.

Les autorités ont immédiatement déclaré qu’au moment du décès Raman était en état d’ébriété. Cette déclaration a été réfutée sur la base de documents médicaux, pour la publication desquels la journaliste de TUT.BY, Katsiaryna Barysevich, et le médecin, Artsiom Sarokin, ont été condamnés par la suite. Katsiaryna Barysevich a écopé de six mois d’emprisonnement fermes dans une colonie pénitentiaire, Artsiom Sarokin – de deux ans de prison avec le report d’un an.

Initialement, l’affaire a été prise en charge par le Comité d’enquête, cependant, elle a par la suite été transférée au Bureau du Procureur général sur ordre de Loukachenko. Loukachenko a déclaré qu’il allait superviser l’enquête personnellement et, par conséquent, l’affaire a été suspendue.

D’anciens responsables des forces de l’ordre du BYPOL qui s’opposent à la violence et à l’anarchie, ont publié des enregistrements de conversations entre la porte-parole de Loukachenko, Nataliya Eismant, et le représentant officiel du hockey, Dzmitry Baskau. L’enregistrement audio démontre que Eismant et Baskau se trouvaient sur la Place des Changements ce soir-là. Ce fait est devenu l’une des raisons de la disqualification de Baskau par la Fédération Internationale de Hockey sur Glace.