2021-06-22
The photo is for illustrative purpose only.

D’après les informations des volontaires du centre des droits humains Viasna, la police est venue le 19 juin au domicile de la famille Skarha à cause du blason historique Pahonia collé sur leur fenêtre. Le père de la famille Aleh Sarha était chez lui. Pour le forcer à ouvrir la porte, les forces de l’ordre ont dévissé le judas et ont laissé du gaz lacrymogène entrer dans l’appartement.

Plus tard, la police a arrêté sa femme Sviatlana, venue voir ce qui était arrivé à son mari, puis sa fille Yana, que la police a contactée par téléphone. Le 20 juin, Andrei Yaroshkine a été arrêté, une connaissance de Yana, qui est venu au rendez-vous pour remettre le téléphone.

En conséquence, Andrei Yaroshkine a été condamné à 15 jours de détention pour s’être prétendument présenté dans un lieu public en état d’ébriété. Aleh Skarha a écopé de 25 jours de détention pour « événement de masse » et refus de se soumettre. Selon les volontaires, les autres membres de la famille Skarha sont déjà en liberté.

La police de Minsk a confirmé la détention d’Aleh et d’Andrei. La police a démenti des informations sur l’utilisation de gaz.