2022-07-20

L’OACI, l’organisme de surveillance de l’aviation des Nations unies, a publié un nouveau rapport qui condamne les autorités bélarussiennes pour la fausse alerte à la bombe suivie de l’atterrissage forcé du vol Ryanair FR4978 en 2021.

Après l’atterrissage, le journaliste et militant bélarussien, Raman Pratassevitch, qui était à bord de l’avion, a été arrêté par la police locale. M. Pratassevitch était recherché comme « terroriste » au Bélarus pour ses reportages sur les manifestations de masse. L’incident a été décrit par la compagnie aérienne et des représentants du gouvernement américain comme un « acte de piraterie aérienne ». Le Bélarus a fait l’objet d’une vague de sanctions à la suite de cet atterrissage forcé. L’Union européenne a même introduit une interdiction de survol de l’espace aérien de l’UE par des transporteurs bélarussiens.

Le rapport de l’OACI indique que l’alerte à la bombe était délibérément fausse et qu’elle a été communiquée à l’équipage du vol sur les instructions de hauts fonctionnaires du gouvernement bélarussien. Le Conseil a réitéré sa condamnation de la communication de fausses informations mettant en danger la sécurité d’un aéronef en vol. Le rapport sera envoyé aux gouvernements des 193 pays membres de l’agence.

Le rapport complet peut être téléchargé ici.