2021-08-06
Frontière bélarusso-lituanienne

La crise de l’immigration clandestine dure depuis deux mois déjà à la frontière bélarusso-lituanienne. La situation liées aux migrants voyageant du Bélarus vers l’Europe est encore imprévisible.

Le 4 août, l’Union européenne a convoqué Piotr Choulha, le représentant de la mission bélarussienne, au sujet de la situation à la frontière bélarusso-lituanienne, et a appelé à « respecter les obligations » en ce qui concerne la situation des migrants. En réponse, la partie bélarussienne « a rejeté un certain nombre d’évaluations catégoriques émises par la partie européenne ».

Néanmoins, les gardes-frontières lituaniens ont intercepté seulement deux migrants venus du Bélarus, en revanche des gardes-frontières polonais ont intercepté à la frontière avec le Bélarus 71 migrants d’Afghanistan. On sait également que les vols d’Irak à Minsk ont été annulés et que les autorités bélarussiennes renvoient certains des Irakiens des territoires frontaliers à Minsk.

Le 6 août, les pays baltes ont proposé d’introduire de nouvelles sanctions contre le Bélarus. La raison en était l’aggravation de la crise migratoire à la frontière lituano-bélarussienne.