2021-11-22
L’artiste Yana Chostak en train de manifester.

Selon la chaîne de télévision Belsat, le 21 novembre, une centaine de Bélarussiens ont organisé, près de l’ambassade du Bélarus à Varsovie, une action de protestation sous le slogan « Loukachenko a passé les bornes» . Les participants ont exigé « d’arrêter de faire du lobbying en faveur d’un régime sadique et de rejoindre le camp du peuple ».

Des militants ont allumé des bougies devant un mémorial de fortune érigé à la mémoire des manifestants tués par le régime. Beaucoup arboraient des pancartes avec des photos des manifestants tués et des banderoles avec des slogans dans différentes langues : « Des bandits se sont emparés de mon pays », « Merkel, de quel côté êtes-vous ? », « La junte fasciste continue de tuer ». Les intervenants ont souligné que, dans la situation actuelle, il était très important que les dirigeants européens soutiennent les Bélarussiens et comprennent leurs aspirations. Plusieurs critiques se sont élevées à l’encontre des actions d’Angela Merkel qui, à deux reprises, a parlé avec Loukachenko au téléphone.

Le point d’orgue de la manifestation a été la performance de l’artiste et militante bélarussienne Yana Chostak. Elle est connue pour ses performances, au cours desquelles elle exprime sa révolte par un cri. Cette fois-là, d’autres participants se sont joints à son cri.

L’une des organisatrices de l’événement, Alena Panamarova, a déclaré que, pendant que se déroulait l’action, des signatures ont été recueillies en faveur d’une pétition pour que Loukachenko soit reconnu comme terroriste. La pétition sera remise au gouvernement polonais.