2021-06-26
Photo utilisée à titre indicatif.

Plusieurs anciens employés de la chaîne de télévision ONT, qui s’étaient mis en grève lors des manifestations d’août, ont reçu des appels d’enquêteurs les convoquant pour interrogatoire en tant que témoins dans une affaire pénale. Certains ont également reçu des convocations au Comité d’enquête par courrier.

Après le limogeage des grévistes, le patron de la chaîne de télévision, Marat Markov, leur a dit « qu’il n’oublierait pas un tel acte ». Les démissionnaires n’ont pas réussi à trouver un emploi, non seulement dans les médias, mais aussi dans d’autres domaines.