2022-01-28

Selon le conseiller de Svetlana Tikhanovskaïa, Franak Viatchorka, elle ​​a été nominée​ pour le prix Nobel de la paix 2022. « C’est un signe de reconnaissance pour tous les Bélarussiens et Bélarussiennes qui continuent de se battre pour la liberté », a-t-il écrit. Ce sont deux parlementaires norvégiens qui sont à l’origine de cette nomination.Il s’agit d’une deuxième nomination de la cheffe de l’opposition bélarussienne : l’année dernière, sa candidature a été portée par le président lituanien Gitanas Nausėda.

Dans un récent discours, Mme Tikhanovskaïa a rappelé que, au Bélarus, le nombre de prisonniers politiques officiellement reconnus a dépassé un millier, mais le nombre de personnes qui ont été jetées en prison pour des raisons politiques est encore plus élevé. Elle a insisté : « 1 000 prisonniers politiques, ce ne sont pas juste 1 000 familles restant sans soutien de famille, les cœurs blessés et les vies brisées des parents et amis. 1 000 prisonniers politiques, c’est la raison pour laquelle de nombreux pays ont refusé de coopérer avec le Bélarus, et nous perdons beaucoup d’argent à cause de cela<…> Tant que ces personnes ne sont pas libres, vous en payez également le prix. A cause de cela c’est vous qui êtes privés d’une vie normale. »