2022-02-03
Natallia Hersche.

La Suisse prévoit d’envoyer prochainement à Minsk son ambassadrice Christine Honegger Zolotukhin, qui serait la première diplomate occidentale à présenter ses lettres de créance à Loukachenko après les élections truquées de 2020.

Le ministère suisse des Affaires étrangères a confirmé cette information à la demande de Zerkalo.io, précisant que la présentation des lettres de créance n’est pas considérée comme un acte de reconnaissance de la légitimité de Loukachenko. « Notre nouvelle ambassadrice s’efforcera de transmettre au Bélarus les principales exigences de la Suisse. Il s’agit notamment de la libération de toutes les personnes détenues arbitrairement, de l’enquête sur les cas graves de torture et de mauvais traitements, ainsi que de la liberté d’expression », a commenté le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Valentin Clivaz.

Les experts y voient le désir d’aider la prisonnière politique Natallia Hersche, citoyenne bélarussienne et suisse. Elle a été condamnée à 2,5 ans de prison pour avoir arraché une cagoule à un policier anti-émeute lors d’une des marches des femmes. Mme Hersche a fait des grèves de la faim à plusieurs reprises pour protester contre les conditions de détention insupportables. La dernière en date s’est terminée hier, le 2 février, après des négociations avec l’administration de la prison. Les autorités ont à plusieurs reprises essayé de persuader la militante à écrire une « demande de grâce » adressée à Loukachenko. Mais elle refuse de le faire car elle se considère innocente.