2021-10-23

Le 21 octobre 2021, à Genève, les pays signataires de la Convention d’Aarhus de la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe ont adopté une résolution sur le Bélarus reconnaissant la liquidation de l’organisation écologique « Ecodom » en tant qu’un cas de persécution et d’oppression des ONG.

La décision non seulement qualifie la liquidation de l’organisation d’une violation de la Convention, mais prévoit également la suspension des droits et privilèges alloués au Bélarus par la Convention, si les autorités du pays ne renouvellent pas l’enregistrement d’« Ecodom » avant le 1er décembre 2021. Le régime a également reçu l’obligation de formuler, d’ici le 1er juillet 2022, un plan d’information sur le fonctionnement de la station nucléaire bélarussienne destiné à la population lituanienne. La suspension prendra effet le 1er février 2022.

Pour la première fois dans l’histoire de la Convention, toutes les tentatives pour parvenir à un consensus ont été épuisées et les parties ont été contraintes de recourir à une décision par vote. 34 pays sur 39 ont soutenu cette décision et appelé le Bélarus à annuler la décision de liquidation d’« Ecodom ».

Si toutefois les conditions de la décision adoptée ne sont pas remplies, le régime de Loukachenko sera exclu de la liste des bénéficiaires de l’aide internationale finançant des projets dans le domaine de l’écologie.

« Ecodom » s’est activement opposée à la construction de la centrale nucléaire au Bélarus et s’est également battue contre la construction d’une usine de batteries à Brest. L’organisation a été liquidée par le jugement du 31 août 2021 au cours de la vague de suppression des ONG, lorsque plus de 200 organisations à but non lucratif ont été liquidées. C’est la première fois dans l’histoire de la Convention qu’un interlocuteur du Comité est liquidé.