2021-06-24
Ihar Losik (en haut à gauche), Siarhei Tsikhanouski (en haut, au centre), Mikalai Statkevich (en haut à droite), Uladzimir Tsyhanovich (en bas à gauche), Artsiom Sakau (en bas au centre) et Dzmitryi Papou (en bas à droite).

A Homel, le procès de Siarhei Tsikhanouski, Mikalai Statkevich, Ihar Losik, Uladzimir Tsyhanovich, Dzmitryi Papou et Artsiom Sakau a débuté à huis clos.

Les avocats des accusés ont signé un accord de non-divulgation. Les proches des accusés n’ont pas pu assister aux audiences, tandis que les médias nationaux ont été autorisés à filmer.

Dans la salle d’audience, Statkevich a crié « Vive le Bélarus ! » et Tsikhanouski a brandi son fameux poing serré.

« L’affaire Tsikhanouski » devrait être examinée au moins jusqu’au 30 juillet.