2022-02-28
Manifestation à Cologne. Photo : Libertas Bélarus.

Depuis le début de l’agression russe contre l’Ukraine, des actions de solidarité avec le peuple ukrainien ont lieu chaque jour dans le monde entier. Des représentants de la diaspora bélarussienne y participent activement.

Le 27 février 2022, jour du référendum au Bélarus, n’a pas fait exception. Le régime de Loukachenko n’ayant pas autorisé les citoyens bélarussiens vivant à l’étranger à voter, des manifestations se sont tenues devant les ambassades du Bélarus, fermées ce jour-là, en France, au Royaume Uni, en Belgique, en Lituanie, en Pologne et dans d’autres pays. Les principaux sujets abordés ont été la condamnation de l’implication dans la guerre avec l’Ukraine, le soutien aux prisonniers politiques et l’illégitimité du régime de Loukachenko. En Belgique, l’action a été organisée conjointement avec des activistes ukrainiens. La veille, quelqu’un a changé les drapeaux hissés sur l’ambassade du Bélarus en Lituanie. Le drapeau officiel rouge et vert a disparu, remplacé par le drapeau bélarussien blanc-rouge-blanc et le drapeau ukrainien, jaune et bleu.

Dans la plupart des grandes villes d’Europe, des États-Unis, du Canada et du Japon, de nombreux représentants de la diaspora bélarussienne sous le drapeau blanc-rouge-blanc ont manifesté conjointement contre l’agression russe en exprimant leur solidarité avec le peuple ukrainien et en montrant bien que les Bélarussiens ordinaires n’avaient rien à voir avec les agissements du régime de Loukachenko. Les Bélarussiens participent activement aux collectes caritatives pour les gens en Ukraine et offrent un logement et une assistance aux réfugiés.

Au Bélarus même, l’indignation face aux hostilités a été à l’origine des manifestations les plus massives de ces derniers temps. Plus de 800 personnes ont été brutalement interpellées.