La journaliste de Belsat Daryïa Tchoultsova est en liberté

Selon Novy Chas, la prisonnière politique Daryïa Tchoultsova, accusée dans l’une des affaires politiques les plus médiatisées visant des journalistes, a purgé sa peine et a été libérée.

« Je n’arrive toujours pas à croire ce qui se passe, surtout à Katsia. J’espère que tout finira bientôt », dit Daryïa, les larmes aux yeux. Pour rappel, les journalistes de la chaîne télévisée Belsat, Katsiaryna Andreïeva et Daryïa Tchoultsova, ont été arrêtées le 15 novembre 2020 lors d’une diffusion en flux de la Place des Changements. Ce jour-là, les forces de l’ordre ont violemment dispersé les participants du meeting en hommage à Raman Bandarenka, battu à mort par des hommes non identifiés en civil.

D’après les enquêteurs, les jeunes femmes ont organisé une manifestation de masse et, par conséquent, ont perturbé la circulation sur 19 lignes de transport en commun. Le tribunal a condamné chacune d’elles à deux ans d’emprisonnement dans la colonie de sécurité moyenne. Par la suite, Katsiaryna Andreïeva a été accusée de « la haute trahison » et condamnée à huit ans de prison supplémentaires.

Daryïa Tchoultsova a eu un peu plus de « chance » : elle a purgé deux ans dans la colonie pour femmes de Homel et a été libérée. Dans un message vidéo, la jeune femme a remercié tous les Bélarussiens pour leur soutien : « Cela fait trois jours que je suis rentrée à la maison et je veux dire un grand merci à vous tous de m’avoir écrit et de ne pas m’avoir oubliée. Vous êtes des personnes incroyables. J’ai reçu tellement de soutien ! Je n’ avais jamais cru qu’un jour, j’aurais un tel soutien dans ma vie. Merci beaucoup à vous tous ! »

Bouton retour en haut de la page