2022-03-25
Bélarussiens à Batoumi, Géorgie.

Le 25 mars, les Bélarussiens célèbrent la Journée de la liberté – le jour où, en 1918, la République populaire bélarussienne a déclaré son indépendance. Bien que le régime de Loukachenko ait interdit cette fête, les bélarussiens dans le pays et à l’étranger commémorent cette étape historique.

À Minsk, Nina Bahinskaïa, 75 ans, militante célèbre, est sortie dans la rue, en plein centre-ville, avec un drapeau blanc-rouge-blanc qu’elle a elle-même confectionné. Au cours des dernières décennies, elle a été arrêtée un nombre incalculable de fois, mais elle continue malgré tout à protester de pied ferme. Une marche traditionnelle des femmes s’est tenue à Minsk, cette fois avec des parapluies bleus et jaunes. Il y a également eu de nombreuses manifestations éclairs anonymes, dont les photos circulent sur les réseaux sociaux, et des feux d’artifice à 23h34 (cette heure symbolise l’article 23.34 du Code pénal qui est le plus souvent utilisé pour condamner les prisoniers politiques – ndlt). De nouveaux autocollants et graffitis sont apparus partout dans la capitale.

La diaspora bélarussienne a organisé des dizaines de manifestations et de rassemblements pour rappeler au monde que l’indépendance du Bélarus est menacée et pour exprimer la solidarité avec l’Ukraine déchirée par la guerre. La galerie photo présente une sélection de photos prises ce jour-là à Vilnius, Batoumi, Bruxelles, Londres et Miami.