2021-08-14
Беларусско-литовская граница.

Le centre russe « Dossier » conjointement avec l’édition allemande Der spiegel a découvert que l’agence de voyages « Tsentrkurort », société gérée par le Cabinet du président du Bélarus, avait aidé des centaines de citoyens irakiens à obtenir des visas.

Selon l’étude, « Tsentrkurort » fait partie des organisations qui coordonnent le flux de migrants illégaux du Bélarus vers les pays de l’UE. Début mai, la société a signé un accord de coopération « dans le développement du tourisme international entre les pays du monde arabe et la République du Bélarus » avec l’agence de voyages bélarussienne « Oskartur ». La société est dirigée par Salah Muhaimen Al-Asadi.

« Oskartur » a commencé à informer « Tsentrkurort » au sujet des communications avec la compagnie aérienne Fly Baghdad, qui a lancé des vols réguliers vers Minsk quelques semaines plus tard. « Oskartur » a également demandé à « Tsentrkurort » d’aider 51 citoyens irakiens à obtenir des visas. Au total, plus de 200 demandes de visas pour les citoyens irakiens ont été supervisées par « Tsentrkurort ». Le but du voyage de presque tous les « touristes », y compris les enfants, consistait à « une tournée de chasse dans les réserves de chasse » de la région de Minsk. Dans un commentaire à Der Spiegel, un employé de « Tsentrkurort » a déclaré que la société avait aidé des centaines de citoyens irakiens à obtenir des visas. Dans la zone des arrivées, les « touristes » étaient attendus par des cars affrétés par « Tsentrkurort » qui les transportaient vers des hôtels au centre de Minsk.

Selon les investigateurs, « en réponse à la détérioration des relations avec l’Europe, les autorités bélarussiennes ont apparemment décidé d’utiliser le flux de migrants pour faire chanter les pays européens ».