2021-11-09
Migrants à la frontière entre le Bélarus et la Pologne


A partir de mai 2021 aux frontières du Bélarus avec la Pologne, la Lituanie et la Lettonie, la crise migratoire ​perdure​ : des personnes originaires du Moyen-Orient, d’Afrique du Nord et même de l’Ouest tentent d’entrer illégalement dans l’Union européenne.

Le 8 et 9 novembre 2021, un groupe organisé de 1 000 migrants a pris d’assaut la frontière polonaise. Un représentant du gouvernement à Varsovie a déclaré qu’il y avait environ 4 000 migrants à la frontière du Bélarus avec la Pologne et environ 10 000 migrants disséminés au Bélarus s’apprêtaient à traverser la frontière polonaise. La police frontalière polonaise ne leur permet pas d’entrer dans l’UE. Les autorités polonaises déclarent que les migrants n’ont pas de motif légal d’entrée et qu’ils sont un instrument d’attaques hybrides du régime Loukachenko. La Pologne a également érigé des clôtures en fil de fer barbelé le long de la frontière, renforcé le contingent frontalier et instauré l’état d’urgence dans la région frontalière.

L’Union européenne accuse le régime de Loukachenko d’avoir délibérément provoqué une crise migratoire et organisé le transfert de milliers de migrants illégaux vers les frontières de l’UE en réponse aux sanctions imposées par l’UE à Minsk pour la répression brutale des manifestations pacifiques au Bélarus après la élections présidentielles en août 2020. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a appelé les États membres à adopter l’extension des sanctions contre les autorités bélarussiennes.

Actuellement, environ 800 à 1000 migrants d’Irak, de Syrie, d’Afghanistan et du Congo arrivent chaque jour au Bélarus. En vertu du règlement de Dublin, les migrants doivent demander l’asile dans le pays où ils ont franchi pour la première fois la frontière de l’UE. Toutefois, les réfugiés préfèrent ne pas déposer leurs demandes et laisser leurs empreintes digitales en Pologne, ils souhaitent se rendre en Allemagne ou en France, car ces pays offrent aux migrants une aide financière et de meilleures conditions par rapport aux autres membres de l’UE. Plus de 8 000 migrants sont déjà arrivés en Allemagne via le Bélarus.