2021-07-03
Photo utilisée à titre indicatif.

Le Haut-Commissariat des Nations Unies des droits de l’Homme cherche à obtenir des informations sur toutes les violations présumées des droits de l’Homme commises depuis le 1er mai 2020 au Bélarus, y compris les aspects sexistes possibles de telles violations.

L’organisation s’engage à ne pas divulguer l’identité des demandeurs, à n’utiliser les informations fournies qu’avec autorisation et à se laisser guider par le principe de « ne pas nuire » : ne pas mettre en danger la vie, la sécurité, la liberté et le bien-être des victimes, témoins et d’autres personnes impliquées.