2021-06-27
Беларусско-литовская граница.

Ministre de l’Intérieur de Lituanie, Agne Bilotaite a déclaré que la Lituanie possédait des preuves que les autorités bélarussiennes et les gardes-frontières étaient impliqués dans l’organisation de transfert d’immigrés illégaux vers l’UE.

« C’est une activité organisée, un certain schéma – bien organisé, planifié. Il est question de beaucoup d’argent, car le transport d’une personne coûte environ 15 000 dollars. Il s’agit évidemment d’un crime lucratif impliquant le régime et les fonctionnaires eux-mêmes », explique Bilotaite.

Depuis le début de l’année, la Lituanie a accepté plus de 555 migrants bélarussiens, soit plus que les trois années précédentes. La plupart d’entre eux viennent d’Irak.

« Nous voyons que le flux de migrants est utilisé par les autorités bélarussiennes comme un instrument de pression politique, un moyen d’une guerre hybride hostile », – a déclaré le vice-ministre des Affaires étrangères de Lituanie, Mantas Adomenas, au Telegraph.

La Lituanie a été forcée de construire un camp de tentes pour les migrants arrivés et envisage maintenant la possibilité de renforcer la frontière avec le Bélarus, ce qui coûtera environ 15 millions d’euros.