2021-06-06
Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg.

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a souligné que le Bélarus devenait « de plus en plus dépendant » de la Russie. « Je n’ai pas l’intention de spéculer, mais nous restons vigilants et surveillons la situation au Bélarus avec beaucoup d’attention », a-t-il déclaré et s’est dit confiant de la capacité des membres de l’alliance de se défendre de toute menace « provenant de Minsk et de Moscou ». Les pays de l’OTAN – Lituanie, Lettonie et Pologne – partagent la frontière avec le Bélarus.

Stoltenberg a déclaré que la question bélarussienne sera discutée lors du prochain sommet de l’OTAN à Bruxelles. Selon lui, l’accord de partenariat existant avec le Bélarus, actuellement suspendu en grande partie, sera révisé.