2021-06-23
Photo utilisée à titre indicatif.

Le 23 juin, l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe a tenu le débat « La situation au Bélarus : une menace pour toute l’Europe », au cours duquel on a discuté de l’évolution des événements après l’incident de l’avion de Ryanair. Selon les parlementaires, le régime des sanctions devrait être renforcé et Loukachenko doit démissionner.

Voilà les lignes principales de la discussion de l’APCE portant sur les dernières décisions et actions des autorités bélarussiennes :

  • Le Bélarus s’est transformé en un camp de concentration au centre de l’Europe.
  • Les migrants à la frontière avec la Lituanie constituent une menace pour l’ensemble de l’espace Schengen.
  • L’atterrissage forcé de l’avion de Ryanair à Minsk est un acte de « terrorisme d’État » qui « représente une menace pour l’ensemble de l’Europe ».
  • L’opposition devrait être au parlement, pas en prison.
  • Le monde estime que Loukachenko n’a pas remporté la dernière élection présidentielle.
  • Une procédure de suivi du Bélarus s’impose visant à démocratiser le pays.

Pour la deuxième session consécutive, les derniers événements qui se passent au Bélarus ont été au centre de l’attention de l’APCE.