2021-09-15
L’appel du printemps. Homel, le Bélarus. le 3 avril 2021. Photo : Agata Kvyatkouskaya.

Le tribunal régional de Homel a pris la décision de liquider l’association d’histoire locale « Talaka ».

L’accusation se basait sur le fait que « Talaka » avait omis de transmettre les informations sur ses recettes, ses dépenses et autres biens lui appartenant. Le président de l’association, Piotr Tsalko, a noté que « Talaka » n’exerçait pas d’activités à but lucratif, mais le tribunal n’a pas laissé à l’organisation la possibilité de fournir les documents nécessaires.

« Talaka » était une des plus anciennes associations publiques du Bélarus. Elle a été créé par des passionnés de Homel en 1986. L’association était engagé dans l’histoire locale et la vulgarisation de la culture nationale : collection de folklore, reconstitution des rituels folkloriques bélarussiens et des fêtes folkloriques.

Selon le Centre des droits de l’Homme « Viasna », depuis juillet 2021, pas moins de 135 associations éducatives, caritatives, environnementales, de recherche, de défense des droits de l’Homme et autres organisations à but non lucratif ont été liquidées au Bélarus. Leurs représentants ont été arrêtés, leurs domiciles et bureaux ont été perquisitionnés, leurs comptes ont été saisis.